Les disparus du phare

L’ami Pascal Hurel nous recommande la lecture du livre de Peter May « Les disparus du phare ». Il y a dans ce roman au moins deux choses que l’on aime : des abeilles et des bateaux!…

Peter May est célèbre dans l’univers du roman policier. Dans cette littérature le principe, que Peter connaît bien, est que le lecteur doit avoir la satisfaction de progresser vers la vérité!…

 

 

La grande prêtresse du genre, Agatha Christie, a connu un succès planétaire en 1926 avec son roman « Le meurtre de Roger Ackroyd ». La romancière avait osé enfreindre le principe essentiel. Pour la première fois, le narrateur était lui même l’assassin !… Le pacte de lecture qui lie l’auteur d’un roman policier à son public était rompu, le lecteur ne pouvait pas progresser vers la vérité puisqu’il était censé la connaitre dès le premier chapitre !

 

Dans « Les disparus du phare », Peter May fait encore mieux que la patronne!…Dès la première ligne, le narrateur a totalement perdu la mémoire. Il pense qu’il pourrait bien être l’assassin, alors il cherche partout, et il embarque le lecteur avec lui. C’est très difficile de raconter une histoire du point de vue d’un amnésique!… Il faut reconnaître que c’est magnifiquement bien fait. La vérité, bien sûr ne se dévoile qu’à la toute fin du livre.

 

L’action se déroule dans le décor sublime des îles Hébrides, au nord de l’Ecosse. Des chercheurs y élèvent des abeilles dans un environnement de bruyères encore vierge de toute contamination par les pesticides. Ils veulent comparer tous les paramètres de la santé de ces abeilles témoin à celle d’un rucher expérimental ou les bruyères sont traitées à l’imidaclopride. Les données de l’expérience sont recueillies à distance grâce aux capteurs dont sont équipées les ruches. Un statisticien caché dans une caravane dépouille tous les résultats…

 

Le réseau de chercheurs parviendra-t-il à rédiger la publication scientifique accusant le Goliath de l’agrochimie ? Le narrateur retrouvera-t-il la mémoire ? Pourquoi tant de cadavres, d’hommes et d’abeilles? La lumière viendra du phare!…

A lire dans son hamac pour préparer le plan Bee de la rentrée!…

Henri Roussel.