Visite furtive

Par une belle matinée de début février, nous avons rendu une visite furtive à nos abeilles afin de vérifier que toutes les conditions étaient réunies pour assurer une belle sortie d’hivernage.

La période est sensible : les jours rallongent, la grappe sort de sa léthargie hivernale, les abeilles sortent pour un vol de propreté à la faveur de journée douce et ensoleillée. Ce regain d’activité entraine une baisse des réserves, or le froid reste en embuscade et les ressources sont encore peu nombreuses.

 

 

 

Nous avons donc décidé de contrôler toutes nos ruches et procéder le cas échéant à un nourrissement à l’aide de candi. Le candi est une pâte souple de couleur blanche constituée de microcristaux de sucres, facilement ingéré par les abeilles.

 

 

 

 

Nous avons donc ouvert chaque ruche et évalué sa population et ses réserves. La taille des colonies est variable.

 

 

 

 

 

 

Nous constatons une mortalité sur une des ruches, la ruche Clair Soleil occupée par un essaim de juin 2015. Il reste des réserves abondantes à proximité de la mini-grappe.

Après analyse de l’historique de cette ruche, il est possible que la colonie n’ait pas été suffisamment vigoureuse et populeuse à l’automne pour affronter les rigueurs de l’hiver.

 

Il faudra être vigilant sur ce point à l’automne prochain et procéder le cas échéant à des réunions de colonies faibles.

 

Miel pressé, Apiculteurs impatients

En ce premier mardi d’octobre, nous avons prélevé les derniers cadres de hausse du rucher Calmette, ceux de la ruche n°5. L’idée était de presser ce miel de fin d’été.

dsc02830

Un récent article découvert sur le net faisait l’éloge du miel pressé et dévoilait que le miel issu d’une simple décantation était supérieur au miel extrait en terme de goûts et de saveurs.

En effet, un miel passé à l’extracteur subit des phénomènes d’oxydation lié à l’emprisonnement de milliers de bulles d’air lorsque le miel, arraché des alvéoles, vient percuter la paroi de l’extracteur.

A l’inverse, si nous ne faisions qu’ôter à la main à l’aide d’un couteau à désoperculer la cire d’opercule des rayons de miel pour les laisser s’écouler lentement, toutes les saveurs restent dans le miel.

Mais sans presse, l’opération se révèle difficile … La structure en nid d’abeilles est sacrément résistante !

Du coup, chacun est reparti avec son demi cadre de miel en rayon.

2016-10-04

Nouvelles ruches

Nous avons fait l’acquisition de 4 nouvelles ruches auprès d’un apiculteur chevronné.

Cet homme de l’art nous avait convié à venir visiter son rucher citadin courant août.

Le mardi 6 septembre, nos nouvelles protégées sont arrivées sur le rucher.

dsc02554