Pas de dérogation à l’interdiction des néonicotinoïdes !

Au moment même où le gouvernement français s’apprêtait à renouveler une nouvelle fois la dérogation à l’interdiction des néonicotinoïdes accordée aux betteraviers, la Cour de Justice de l’Union Européenne a rendu un arrêt le 19 janvier 2022 qui juge cette pratique illégale.

La réunion du conseil de surveillance qui devait aboutir à un arrêté réintroduisant les pesticides « tueurs d’abeilles » pour 2023 devait se tenir le 20 janvier. Elle a d’abord été repoussée en urgence au 26, le Ministère de l’Agriculture voulant se donner un délai pour étudier l’effet du jugement européen sur le droit français.

Mais finalement, sans en attendre l’échéance, le ministre a annoncé le 23 janvier qu’il n’y aura pas de nouvelle dérogation. La France se rend donc enfin conforme au droit européen sur ce point. Cette décision imposera à la filière des producteurs de betteraves d’utiliser des alternatives au traitement par les insecticides néonicotinoïdes. Rappelons que le France est le premier producteur européen de sucre.

Enfin un aboutissement favorable à nos chères abeilles !

L’article de FranceInfo