Ouvrez les yeux !

L’avez-vous remarqué ?  La luminosité prend de l’assurance et accélère sa course contre l’obscurité, les poules se remettent à pondre,  … Le printemps approche …

Il y a un signe qui ne trompe pas dans la haie du jardin :

Chaton de noisetier Février 2019

Les rameaux de noisetier se parent de longs chatons virant au jaune. Ces chatons constituent les fleurs mâles de la plante.  

Approchez-vous encore et vous découvrirez de minuscules étoiles pourpres : ce sont les fleurs femelles.


Petite particularité botanique, les fleurs mâles s’épanouissent avant les fleurs femelles, la plante a recours à la pollinisation croisée pour fructifier. C’est le vent, et non les insectes, qui transporte le pollen pour assurer la fécondation des fleurs femelles (espèce anémophile).

La floraison du noisetier a lieu entre le mois de janvier et le mois de mars alors que les feuilles sont encore réduites à l’état de bourgeons.

Au mois de février, la colonie reprend un peu d’essor, la reine recommence à pondre et la colonie a besoin de pollen frais .

Les noisetiers constituent une des premières des ressources en pollen à la sortie de l’hiver. Les abeilles viendront y butiner dès les beaux jours le précieux or poudreux pour reconstituer les réserves indispensables à la croissance des larves et donc au réveil printanier de la colonie.